Symptômes

Choc circulatoire - causes, premiers soins et traitement

Choc circulatoire - causes, premiers soins et traitement


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Quels sont les symptômes du choc cardiovasculaire et quelles mesures immédiates sont importantes

Le choc cardiovasculaire décrit un état d'urgence absolu du système cardiovasculaire de l'organisme. Puisqu'il peut conduire à une défaillance complète de l'organe sans contre-mesures appropriées, le choc circulatoire constitue toujours une urgence médicale qui doit être traitée immédiatement. Ce guide fournit des détails sur le sujet.

Définition

En tant que choc circulatoire, la médecine décrit un état d'urgence absolu du corps, dans lequel le corps essaie de compenser un déficit en oxygène potentiellement mortel dans les organes. Dans un premier temps, les capillaires distants (périphériques) sont resserrés afin de stabiliser la pression artérielle au milieu du corps, c'est-à-dire à l'emplacement des organes vitaux. Cependant, ce mécanisme signifie que le tissu périphérique est moins alimenté en sang et souffre donc d'un apport croissant en oxygène (hypoxie).

Les produits finaux métaboliques importants (en particulier le lactate) ne peuvent plus être transportés en raison du faible apport et se déposent. La condition qui se produit de cette manière est également appelée suracidification (acidose métabolique) et conduit ultérieurement à une fuite accrue de liquide dans le tissu, ce qui entraîne une nouvelle baisse de la pression artérielle. L'apport d'oxygène au corps se détériore, tandis que la teneur en dioxyde de carbone du sang augmente de plus en plus.

La suracidification en périphérie, qui survient au cours du choc circulatoire, peut également provoquer une congestion sanguine dans les petits capillaires, ce qui peut conduire à des occlusions vasculaires dangereuses (microthrombi). De plus, les troubles fonctionnels du corps domestique provoquent une consommation accrue de facteurs de coagulation, nécessaires à la coagulation du sang. Cela entraîne une tendance accrue à saigner.

Une fois que le corps est dans cette spirale de choc, il ne peut plus s'en libérer sans intervention médicale et il y a une défaillance multi-organes qui conduit finalement à la mort des personnes touchées. Pour cette raison, il est essentiel pour la survie de reconnaître et de contrer les signes de choc cardiovasculaire le plus tôt possible.

Causes du choc circulatoire

En ce qui concerne les causes du choc circulatoire, il faut d'abord distinguer trois formes principales de choc:

  • choc cardiogénique - Le choc cardiovasculaire est déclenché par un dysfonctionnement du cœur
  • choc hypovolémique - Le choc est causé par un volume réduit de liquide dans le corps
  • choc distributif - Le choc circulatoire est basé sur une répartition défavorable du volume de liquide

De telles situations exceptionnelles peuvent survenir dans le corps d'une part en raison de nombreux scénarios d'accident, en particulier dans la région du cerveau, qui sert de centre de contrôle pour toutes les fonctions cardiovasculaires. En revanche, certaines maladies sous-jacentes ne peuvent être exclues comme cause du choc circulatoire. Ceci s'applique en particulier aux dysfonctionnements d'organes dus à une maladie.

Choc cardiogénique

Comme son nom l'indique, le choc cardiogénique est déclenché par un dysfonctionnement interne qui se traduit par une diminution de la puissance de pompage du cœur. En conséquence, le muscle cardiaque ne peut plus pomper la quantité habituelle de volume sanguin dans le corps. En conséquence, les organes et les structures tissulaires du corps ne sont plus suffisamment approvisionnés en sang et ne sont que mal fournis en oxygène et en nutriments.

Une réduction correspondante de la puissance de pompage cardiaque peut être due à de nombreux dommages au cœur. Par exemple:

  • Malformations valvulaires cardiaques congénitales
  • Insuffisance cardiaque (insuffisance cardiaque)
  • Rythme cardiaque irrégulier
  • Épanchement péricardique (accumulation de liquide dans la région du péricarde)
  • Rétrécissement du cœur (par exemple en raison d'une maladie coronarienne)
  • Inflammation du cœur (par exemple endocardite ou myocardite)

Toutes ces maladies ont un impact énorme sur les performances de pompage cardiaque et conduisent à un manque massif d'oxygène dans les derniers stades de la maladie en raison d'un apport sanguin insuffisant. Dans le pire des cas, le choc cardiovasculaire est précédé d'une crise cardiaque.

Outre les maladies cardiaques, les plaintes pulmonaires ne doivent pas être sous-estimées comme étant la cause du choc cardiogénique. Les problèmes cardiaques sont très souvent limités par des problèmes respiratoires. C'est particulièrement courant Pneumothorax impliqué. L'air s'accumule dans l'espace pleural entre les poumons et le cœur, ce qui peut entraîner des restrictions fonctionnelles extrêmes du cœur à long terme. Aussi Œdème pulmonaire et Embolie pulmonaire sont capables de déclencher un choc cardiogénique au stade avancé ou au cours extrême de la maladie. Dans le pire des cas, l'état de choc indique un Tumeur pulmonaire Là.

Choc hypovolémique

Le choc hypovolémique est également connu comme un manque de choc volémique et est basé sur une perte aiguë et accrue de liquide. Avec une bonne constitution, un adulte peut survivre à environ 20% de perte de liquide (correspondant à environ un litre) sans dommage, car le corps peut compenser lui-même cette perte de liquide. Cependant, si la perte de fluide est supérieure à cela, une situation de choc se produit. Le choc hypovolémique conduit particulièrement rapidement à des conditions menaçantes dans l'enfance.

Les problèmes de santé typiques qui peuvent provoquer un tel choc en raison d'une perte extrême de liquide sont, par exemple, des saignements internes et externes abondants, comme c'est particulièrement le cas avec des Blessures accidentelles se produire. Si, par exemple, une hémorragie cérébrale massive survient au cours d'un accident de voiture, un choc hypovolémique est une complication très redoutée.

Saignements intestinaux également causés par un accident, par exemple après Les effets de la violence avec blessures graves les objets avec des arêtes vives au niveau des reins, du foie ou des intestins provoquent une perte de liquide provoquant un choc. La situation est similaire avec les brûlures à grande échelle. L'expérience a montré que les surfaces de la plaie résultantes mouillent massivement et retirent ainsi de grandes quantités de liquide du corps. De plus, une diarrhée extrême (par exemple avec une grippe gastro-intestinale), des vomissements persistants et une déshydratation comme cause du choc hypovolémique ne peuvent être exclus.

Choc distributif

Contrairement au choc hypovolémique, le choc distributif ne résulte pas d'une perte de liquide, mais d'une distribution défavorable du volume de liquide dans l'organisme. La quantité relative de fluide est donc suffisante, mais certains processus dans le corps font que les fluides corporels ne sont plus distribués au sens d'un équilibre naturel. Les processus correspondants provoquent de manière significative un choc septique et anaphylactique.

Choc septique

À la suite d'une infection du corps entier localement limitée, des substances messagères sont libérées après la réaction antigène-anticorps. L'évolution exacte d'un choc septique n'a pas encore fait l'objet de recherches. Cependant, on sait que les substances messagères déclenchent les réactions suivantes:

  • Formation d'œdème avec une baisse correspondante de la pression artérielle
  • accélération de la fréquence cardiaque et respiratoire
  • Augmentation de la température corporelle
  • Augmentation des globules blancs (leucocytes) dans le sang

On soupçonne que le corps est gravement affaibli par les inflammations liées à l'infection en cas de choc septique et n'est donc plus en mesure de lutter contre l'inflammation sur les lieux. Le corps libère donc de plus en plus de messagers inflammatoires, qui inondent alors la circulation sanguine. Un choc septique peut se développer, par exemple, dans le cadre de nombreuses maladies infectieuses et inflammatoires. Dans le domaine des organes internes, cela s'applique avant tout

  • Infection pulmonaire,
  • Inflammation de la vésicule biliaire,
  • Péritonite
  • et pancréatite

comme particulièrement risqué. Les infections graves telles que le choléra ou l'embolie pulmonaire sont rarement responsables. Au-delà de ça aussi Complications opérationnelles envisageable comme déclencheur de choc septique. Semblable au choc hypovolémique, il existe également Brûlures considéré comme la cause.

Choc anaphylactique

En plus du choc septique, il en va de même choc anaphylactique comme un déclencheur fréquent d'une spirale de choc distributif. Elle survient dans le cadre d'une allergie et est par conséquent causée par une réponse immunitaire excessive du corps aux allergènes. Le système immunitaire classe les allergènes concernés comme potentiellement dangereux et libère des quantités excessives de substances messagères (en particulier l'histamine), qui à leur tour déclenchent des réactions immunitaires excessives. Entre autres choses, cela conduit à une dilatation des vaisseaux et à la chute de la pression artérielle qui en résulte. Un rétrécissement des bronches et un essoufflement provoqué par celles-ci sont également typiques d'un choc anaphylactique. Le corps réagit généralement à cela en augmentant la fréquence cardiaque afin de compenser la baisse de la pression artérielle et l'essoufflement. Si cette condition n'est pas traitée, un choc circulatoire est inévitable.

Symptômes du choc circulatoire

Les symptômes alarmants du choc circulatoire sont pour la plupart assez clairs. Surtout, un visage pâle, une forte baisse de la température corporelle et des sueurs froides indiquent l'état de choc dangereux. Dans l'ensemble, les plaintes suivantes peuvent survenir:

  • Pâleur faciale,
  • peau froide,
  • Frissons / congélation,
  • Sueur froide,
  • troubles intérieurs,
  • problèmes circulatoires extrêmes jusqu'à la panne,
  • Confusion et fatigue,
  • Altération de la conscience,
  • la nausée
  • et des vomissements.

Important: Le choc circulatoire est toujours une urgence. De plus, un manque persistant d'oxygène peut provoquer une nécrose tissulaire et une putréfaction dans l'organisme si le choc n'est pas traité à temps. S'il y a des signes, veuillez appeler immédiatement un médecin urgentiste!

Le choc circulatoire est généralement diagnostiqué par le médecin urgentiste grâce à un simple diagnostic oculaire associé à une mesure de la tension artérielle et du pouls. Si la personne affectée peut encore être entendue à l'arrivée du médecin urgentiste, le personnel d'urgence demandera généralement des informations supplémentaires concernant d'éventuels problèmes de santé et symptômes. Une fois que les mesures d'urgence correspondantes ont été prises, la surveillance des patients hospitalisés est généralement effectuée à l'aide d'un électrocardiogramme. La durée de l'hospitalisation dépend de la cause sous-jacente, pour laquelle des mesures d'imagerie et des tests de laboratoire, tels que des tests sanguins, sont également utilisés.

Premiers secours et traitement du choc circulatoire

Même si les procédures d'urgence critiques en cas de choc circulatoire doivent être effectuées par des ambulanciers professionnels, il existe certaines mesures de premiers secours que les particuliers peuvent utiliser pour stabiliser le patient:

Est la cause cardiogénique, vous amenez la personne concernée dans une position calme avec le haut du corps surélevé. Souvent, les personnes concernées adoptent cette attitude de manière indépendante. De plus, des vêtements serrés peuvent être ouverts et de l'air frais peut être fourni.

Est la cause hypovolémique, vous êtes mis en état de choc avec le haut du corps plat et les jambes légèrement surélevées. De plus, les plaies manifestement saignantes doivent être couvertes de manière stérile et munies d'un bandage compressif.

À choc anaphylactique il n'y a pas grand chose que vous puissiez faire vous-même, sauf pour garder calme et calmer les personnes touchées. Si les personnes touchées ont leur médicament de courte durée avec elles, elles doivent être aidées si nécessaire.

Les personnes touchées ont déjà atteint le stade de inconscience atteints, quelle que soit la cause suspectée, ils doivent toujours être placés dans une position latérale stable.

Traitement médicamenteux du choc circulatoire

Le traitement médicamenteux dépend entièrement de la cause du choc circulatoire. Dans le choc cardiogénique, l'accent est mis principalement sur le traitement causal de la maladie causale. De plus, un apport adéquat en oxygène au corps est rétabli via une alimentation externe (lunettes à oxygène, masque à oxygène, respirateur) et les personnes atteintes sont apaisées voire sédatées par des médicaments appropriés.

Le traitement aigu du choc hypovolémique consiste à compenser la perte de liquide de l'extérieur. Le plus souvent, cela se produit par des solutions de perfusion appliquées à travers la veine. De plus, la cause de l'hypovolémie est élucidée et les mesures correctives sont initiées, par exemple en administrant des antibiotiques ou en soignant correctement les plaies. Les antibiotiques sont également importants en cas de choc septique. Les paramètres cardiovasculaires et la fièvre sont également traités de manière symptomatique.

Le choc anaphylactique est traité avec des antihistaminiques et des inhalants contenant de la cortisone ou des solutions pour perfusion. De plus, l'approvisionnement en oxygène est garanti via des voies externes.

Traitements chirurgicaux

Des traitements chirurgicaux du choc circulatoire peuvent être envisagés pour diverses causes. Par exemple, avec des saignements internes et externes, qui nécessitent alors une fermeture chirurgicale de la plaie. Il en va de même pour les brûlures graves. En cas de crise cardiaque, un stenting dans les artères coronaires peut être nécessaire. Les stents sont des éléments artificiels de vasodilatation, ce qui améliore la circulation sanguine et donc l'apport d'oxygène au corps.

S'il y a accumulation de liquide ou pneumothorax, les mesures chirurgicales consistent très probablement à drainer le liquide ou l'air par drainage. En outre, des résections d'organes ou des greffes d'organes sont envisageables si les organes correspondants menacent de tomber en panne. Un exemple de ceci serait une infection de la vésicule biliaire en phase terminale.

Bien entendu, les opérations avec un choc circulatoire nécessitent toujours une analyse risque-bénéfice approfondie, car elles représentent toujours une charge supplémentaire pour le corps, déjà soumis à un stress massif. Souvent, en particulier avec des causes cardiogéniques, ils sont le seul salut pour le patient.

Naturopathie pour choc circulatoire

Si la personne concernée est pleinement consciente, éveillée, réactive et stable lors d'un choc circulatoire, les essences de sauvetage de l'assortiment de fleurs de Bach peuvent être utilisées avec son consentement. Cette combinaison de 5 essences de fleurs de Bach différentes, disponibles sous forme de gouttes ou de globules, peut soutenir le corps dans les situations de stress aigu et, par exemple, atténuer la panique et l'anxiété qui surviennent lors d'un choc cardiovasculaire. Cependant, il convient de noter que les gouttes Rescue ne peuvent être utilisées qu'à titre de soutien et ne remplacent en aucun cas les soins médicaux et les soins dispensés par du personnel médical spécialisé et des ambulanciers paramédicaux.

Maladies de choc circulatoire

: Malformations valvulaires cardiaques, insuffisance cardiaque, arythmie cardiaque, épanchement péricardique, maladie coronarienne, endocardite, myocardite. Pneumothorax, œdème pulmonaire, embolie pulmonaire, tumeur pulmonaire, blessures par accident, diarrhée, vomissements, déshydratation, septicémie, choc anaphylactique, maladies infectieuses. (ma)

Informations sur l'auteur et la source

Ce texte correspond aux spécifications de la littérature médicale, des directives médicales et des études en cours et a été vérifié par des médecins.

Se gonfler:

  • Levi D. Procter: Circulatory Shock, MSD Manual, (consulté le 8/28/2019), MSD
  • K.Werdan et al.: Heart attack-related cardiogenic shock, diagnostic, monitoring and therapy, guideline of the German Society for Cardiology - Cardiovascular Research, (consulté le 28.08.2019), AWMF
  • Kurt Wörner, Peter Sefrin: Choc hypovolémique - causes, symptômes et conséquences thérapeutiques, clinicien 2011; 40 (1): 36-41, DOI: 10.1055 / s-0031-1272861, Georg Thieme Verlag Stuttgart / New York, (consulté le 28 août 2019), thieme

Codes ICD pour cette maladie: les codes R57ICD sont des codages valides au niveau international pour les diagnostics médicaux. Vous pouvez trouver par exemple dans les lettres du médecin ou sur les certificats d'invalidité.


Vidéo: Détresse respiratoire aiguë (Décembre 2022).